Création d’un produit – Une méthode infaillible pour faire les bons choix

1. Des choix difficiles dans la création de nouveaux produits

Faire des choix esthétiques, de packaging, de moyens de distribution et même d’offre produits s’avère parfois difficile et laborieux.

“Pourquoi ce rose framboise plutôt que du vert anis ? Bois clair ? … Pourquoi pas ? Mais qu’a fait mon principal concurrent l’année dernière ? Je pourrais m’en inspirer en faisant pareil mais pas tout à fait…”
Avez-vous déjà vécu ce genre de scénario ?
Si oui, j’ai une question : “Quelle vision du monde votre marque offre-t-elle ?”

 

2. Une promesse qui change la donne pour créer un nouveau produit

Certaines marques promettent de changer notre rapport au monde et aux produits qui nous entourent.

Une-promesse-influente

Une promesse influente sur le marché

Portées par cette vision, leur message se construit brique par brique, mais le tout fait sens et offre une image globale cohérente. Grâce à une ligne directrice clairement définie, le choix des produits et de leur esthétique se fait plus facilement. Et le retour client est évidemment plus positif !

 

3. Les pépites du livre La marque de Benoît Heilbrunn

Votre-vision-du-monde

Votre vision du monde pour votre prochaine création

Pour vous aider à définir “votre vision du monde”, voici quelques pépites découvertes dans le livre La marque de Benoît Heilbrunn. Plutôt que de vous en présenter un résumé, j’ai choisi d’en extraire quelques éléments ou inspirations qui pourraient vous être utiles dans le développement de votre entreprise.

Commençons par un point essentiel lorsque l’on mène une réflexion sur l’identité de sa marque :

Elle est observée et appréhendée par différents types d’interlocuteurs qui ne cherchent pas les mêmes bénéfices.

Voici trois catégories d’interlocuteurs : l’entreprise qui crée la marque ; le consommateur qui l’utilise ; et le distributeur qui la commercialise.
Voici ce que peut rechercher chacun d’eux (liste non exhaustive) :
– L’entreprise : faire des marges, augmenter ses parts de marché, consolider son image, satisfaire ses clients
– Le consommateur :
la disponibilité du produit ou service, le bon rapport qualité-prix, la durabilité, l’innovation, un moyen d’expression personnelle ou sociale
– Le distributeur :
une bonne rotation des produits, la stockabilité, la valorisation de l’enseigne, la fidélisation de la clientèle

 

4. Construire son image de marque

Alors, comment construire son image de marque pour répondre à des attentes aussi diverses ?

La marque peut être abordée selon différents niveaux :
– son éthique, c’est le fondement de la marque ;
– le problème qu’elle résout, sa promesse et les moyens mis en œuvre ;
– son esthétique, reconnaissable et spécifique.
Entrons dans le détail :
1. L’éthique d’une marque se caractérise par ses valeurs fondatrices. Quelle est sa vision du monde ? Quels sont ses principes éthiques et déontologiques ? Quelle est son expertise ou son savoir-faire ?
2. Pour résoudre le problème, la marque soumet un contrat qui prend la forme d’un récit au consommateur. Elle met en œuvre ses compétences pour résoudre un problème. Le consommateur jugera des bénéfices de cette proposition.
3. L’esthétique correspond aux éléments que la marque utilise pour être identifiée (son nom, un matériau, un code couleur, un symbole, etc.).

 

5. Les 9 principes qui conduisent au succès.

Principes-pour-booster-votre-marque

9 principes qui peuvent booster votre marque

Dans son livre, l’auteur propose 9 principes fondamentaux propres à la marque.
Pour les appliquer à la définition de votre marque, répondez aux questions suivantes :

1. Quelle vision avez-vous de votre marché ?
2. Quelle est la mission de votre marque ? C’est-à-dire quelle est sa raison d’être et comment contribue-t-elle au marché ?
3. Quelles sont ses valeurs ?
4. Quelle est son ambition ? Que vise-t-elle ?
5. Quelle est sa personnalité ? Quelles sont ses principales caractéristiques ?
6. Quelle est sa promesse ? Quels bénéfices s’engage-t-elle à fournir à ses utilisateurs ?
7. Quelle est sa cible ? Actuelle et potentielle ?
8. Quelle est son positionnement ? Comment veut-elle être perçue ?
9. Quelle est sa signature ? Comment exprime-t-elle son positionnement de marque ?

J’espère qu’avec cet article, vous réussirez à définir votre marque et gagnerez ainsi du temps dans la création de vos produits et l’affirmation de votre singularité et de vos savoir-faire.

Pour en savoir plus, lisez le livre La marque de Benoît Heilbrunn ! Il aborde notamment les différentes typologies de marques et leurs caractéristiques, les trois fonctions et les quatre métaphores de la marque.

À bientôt !

 

Crédits Photos : Oleksandr Berezko, Jirsak, MJgraphics, Sergey Nivens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *